Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Derrière le Viseur de… L’Emission.

Comment des acteurs de l’information mettent ils au quotidien, en images, les évènements d’actualité? Comment font-ils pour faire vivre objectivité des faits et subjectivité du regard? Comment vivent ils le contexte et les évolutions du systéme de traitement de l’information..?

Rencontre avec les photojournalistes et les photographes documentaires qui cherchent, parfois avec une justesse échappant aux mots mais souvent avec un grand sens de l’à propos, à permettre au plus grand nombre d’avoir accès au contenu necessaire à la compréhension du monde…

#1 Derrière le Viseur de…
Nnoman Cadoret & Julien Pitinome

Octobre 2015: Engoncée dans un canapé je tombe sur la une d’un magazine que je ne connais pas. FUMIGENE. Paysage urbain, deux silhouettes de déjà grands gamins, deux t-shirts immaculés et dessus deux visages. Zyed et Bouna. Octobre 2005 – Octobre 2015 : 10 ans. 10 ans et en filigrane la question: « Ils n’ont rien fait de leurs promesses, qu’attendons nous » ?  

Nnoman Cadoret et Julien Pitinome n’ont pas attendu.
Et au delà d’être devenus deux acteurs essentiels de la photographie sociale et du photojournalisme en France, l’avenir dans ces quartiers, c’est un peu eux, en parlant autrement qui le construisent aujourd’hui.  Pour nous aider à comprendre ce qui se joue médiatiquement, ils ont aujourd’hui accepté de nous faire passer « Derrière leur viseur.. ».

Ecouter l'émission

#2 Derrière le viseur de…
Laurent Ferrière

C’est une histoire qui commence dans la nature. Une histoire en noir et blanc. Douce mais contrastée, trouble mais infiniment perceptible. Elle commence près d’un phare sur les plages normandes, nous embarque et traverse la France jusque dans les montagnes du sud-ouest.  

Cette histoire, c’est un photographe de terroir et du temps qui passe qui nous la conte. Il y poursuit les évêques et les bergers, pour nous montrer un visage de la France souvent oublié, avec une douceur et une sincérité qui font qu’on reconnaît son travail au premier coup d’oeil. Ce photoreporter, c’est Laurent Ferrière et il nous invite aujourd’hui à une balade “Derrière le viseur…”  

Ecouter l'émission

#3 Derrière le Viseur de…
Eric Dexheimer – Signatures

Eric Dexheimer est devenu photographe le jour où il a décidé de prendre son temps. Tout son temps…. ​Et c’est en ces mots, doux, ronds et appelant presque à la contemplation que sur son site internet commence sa biographie.  Pour autant il est de ces auteurs qui pratiquent la photographie documentaire comme certains la sociologie. Comme un sport de combat. Il plonge, en immersion dans les lieux et les histoires qu’il saisi, tel Erving Goffman dans “Asiles”.

Décryptant les complexités du monde et de l’Homme avec un grand H, ses reportages l’ont conduit de nos banlieues, qu’elles soient de Maubeuge ou Parisiennes, à la vie des enfants des rues à travers le monde; de l’univers feutré des autistes, à l’intimité de personnes âgées et de personnes en situation de précarité, ou encore auprés des corps sans vie mais toujours habités d’une morgue… Montrant l’invisible des territoires sensibles, il nous invite ce soir à venir les découvrir « Derrière le viseur… »

Ecouter l'émission

#4 Derrière le viseur de…
Stephane Burlot

29 Novembre 2016, “théâtre Fémina” Bordeaux.  Ce soir là, plus de 2000 personnes se sont déplacées pour un meeting politique dans une salle au décor Louis XVI crème et or, scandé de pilastres à chapiteaux dorés et de moelleux fauteuils en velours rouges… C’est en cherchant la disponibilité de l’un d’eux que j’ai croisé un de ces regards qui ne trompe pas, un de ceux dont on sait instantanément qu’il appartient à un photographe… Si intense qu’on se demande s’il ne va pas vous transpercer, si dense qu’on pourrait croire qu’il va se matérialiser sur le champs, si noir qu’on a simplement envie de savoir qui se trouve de l’autre côté du miroir…

Ce regard, c’est celui de Stephane Burlot. celui qui se déplace à pas de velours dans les couloirs de la France Insoumise, celui qui a su passer des spots des scènes rock à l’ombre de Jean-Luc Mélenchon mais plus que tout celui qui a su saisir avec une précision chirurgicale chaque image importante de la dernière campagne présidentielle… Et qui nous invite ce soir à découvrir ce qui se passe « Derrière le viseur.. ».

Ecouter l'émission

#5 Derrière le Viseur de…
Michael Bunel

En 2013, après plusieurs années en tant que photographe de concert, Michael Bunel s’est tourné vers sa première envie photogrpahique: le photojournalisme. Il trouve rapidement une agence pour le représenter et commence à couvrir l’actualité française avant de partir travailler à la frontière turco-syrienne à la rencontre des premiers réfugiés du conflit syrien. Un travail qui le conduira à travers l’Europe en couvrant la crise migratoire et également à Calais, où il documentera le quotidien de la jungle pendant un an. Il couvrira également les émeutes de la place Taksim en Turquie ou encore l’insurrection armée des séparatistes dans le Dombass en Ukraine. Son reportage « The slaviansk watchmen » en est issu et marque une tournure dans son écriture. Il appueira un gout prononcé pour le noir et blanc et commencera à penser une photographie plus documentaire, à raconter l’histoire. Attaché aux droits de l’homme, il s’interresse aux luttes sociales et aux injustices de notre monde. Son travail se partage alors entre projets personnels, commandes pour la presse et pour des ONG comme la « Chronique d’Amnesty » international.

Ecouter l'émission

#6 Derrière le viseur de…
Nadja Saïdi-Makhlouf

C’est une histoire qui commence par une claque, par des excuses, par une prise de conscience. Pourquoi ne l’ai je pas fait plus tôt? La prise de conscience qu’en quelques numéros d’existence, notre émission, derrière le viseur, n’avait encore jamais ouvert son micro à une femme photojournaliste. Alors il faut agir, inviter une consœur, comme une urgence et écrire ensemble une histoire de sonorité photographique. Mais avec laquelle de ces invisibles ouvrir le bal? A cette question, une évidence, un regard pétillant, intransigeant, fort et sans concessions. Un parcours impressionnant, étendu au cours duquel elle nous amène à redécouvrir le monde, le monde et notre histoire. Notre histoire de femmes d’ici et de là-bas, notre histoire de France un peu aussi. Mais sous un autre angle, celui tellement espiègle, précis et pertinent de Nadja Saïdi Makhlouf.

Ecouter l'émission
Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.